Inicio


RELATIONS COMMERCIALES ENTRE LE MEXIQUE ET L’UNION EUROPÉENNE

 

En juillet 2000, le traité de libre-échange qui régit les relations commerciales entre le Mexique et l’UE est entré en vigueur. Il fut le premier accord de libre-échange entre l’Europe et un pays du continent américain. Il contient des chapitres spécifiques sur l’accès à des marchés publics, la concurrence, les droits de propriété intellectuelle et les investissements. L’accord de libre-échange est un instrument qui a favorisé la hausse des échanges commerciaux et des investissements entre le Mexique et l’UE.

De 1999 à 2015, les échanges commerciaux Mexique-UE ont augmenté de 235%. Durant la même période, les exportations mexicaines vers l’UE ont augmenté de 233% et les exportations de l’UE vers le Mexique de 236%.

En 2015, les importations mexicaines en provenance de l’UE ont baissé de 1,3% par rapport à l’année précédente, tandis que les exportations mexicaines vers l’UE ont chuté de 10,5% la même année.

 

 

CHIFFRES DE LA RELATION COMMERCIALE MEXIQUE-UNION EUROPEENNE


En 2015, le commerce total entre le Mexique et l’UE s’est élevé à €59,970 millions. Le Mexique a contribué à hauteur de 1,5% au commerce total du bloc européen, occupant ainsi la dixième place sur la liste des partenaires commerciaux de l’UE ; L’Union européenne reste à la troisième place sur la liste des partenaires commerciaux du Mexique.

La balance commerciale Mexique-UE a présenté un excédent pour les Européens de €14.355 millions en 2015.

Les échanges commerciaux entre les deux parties montrent que l’UE est le deuxième marché d’exportation du Mexique, derrière les États-Unis, et la troisième source d’importations, derrière les Etats-Unis et la Chine.

En 2015, les exportations mexicaines vers l’UE se sont élevées à €19,307 millions, avec une participation de l’ordre de 1.1% du total des importations de l’Union, plaçant le Mexique à la 19e place des fournisseurs de l’UE à l’échelle mondiale. Les exportations mexicaines étaient principalement constituées de minéraux et d’hydrocarbures (18.9%); machinerie et équipements électriques (18.4%); véhicules et matériels de transport (14%); réacteurs nucléaires et chaudières (12.2%); instruments photographiques et optiques (10.6%); et minerais, mâchefers et cendres (2.8%), entre autres.

Durant la même période, les exportations de l’UE vers le Mexique ont atteint les €33,662 millions, plaçant notre pays à la 15e place, avec une participation de 1,9% par rapport au total de ces mêmes exportations. Elles comprennent principalement de la machinerie et des équipements électroniques (57.1%); véhicules (10.4%); produits pharmaceutiques (5.4%); minerais et hydrocarbures (5.4%); plastiques et dérivés (4.0%), entre autres.

Les importations du Mexique en provenance de l’UE (2015) venaient principalement d’Allemagne 13.762,3 MMD, d’Italie 5.217 MMD, d’Espagne 4.753,2 MMD, des Pays-Bas 3.688 MMD, de France 3.786,1 MMD, du Royaume-Uni 2.513,4 MMD, de Suisse 1.047,9 MMD, et d’Irlande 1.584 MMD.

L’Union européenne constitue la deuxième source d’IED accumulés au Mexique, avec 168.806,20 MDD (3S16), ce qui représente d’environ 37% du total d’IED au Mexique depuis 1999.

En 2015, notre pays a reçu un montant total de 32,056 MDD d’investissements étrangers, dont 8.726 MDD en provenance de l’Union européenne, soit 27%. Los principaux investisseurs étaient : l’Espagne (3.223 MDD); l’Allemagne (1.417 MDD); la Belgique (860 MDD); les Pays-Bas (727 MDD); l’Italie (722 MDD); la France (698 MDD); le Royaume-Uni (589 MDD); le Luxembourg (280 MDD), entre autres.

Les principaux investisseurs de l’Union européenne au Mexique sont (1S2016) : l’Espagne (5.767 sociétés); les Pays-Bas (2.308 sociétés); l’Italie (1.954 sociétés); l’Allemagne (1.914 sociétés); la France (1.710 sociétés); le Royaume-Uni (1.611 sociétés); le Luxembourg (462 sociétés); la Belgique (393 sociétés), entre autres.

Le Mexique et l’UE ont mené à bien la première phase de négociations de la modernisation de l’Accord Global les 13 et 14 juin 2016 à Bruxelles. Du 22 au 25 novembre 2016, la deuxième phase des négociations a été  organisée dans la ville de Mexico. Pour obtenir davantage d’informations sur cette deuxième phase des négociations, vous pouvez consulter le communiqué de presse du ministère de l’économie du Mexique (Secretaría de Economía – SE) : Boletín de prensa de SE sobre la segunda ronda de negociaciones.


 

 

PROMOTION ÉCONOMIQUE

Les investisseurs et commerçants souhaitant participer à une foire ou une exposition en Belgique peuvent consulter le calendrier des expositions à Bruxelles (2017), ainsi que les liens utiles suivants :

http://www.tradefairdates.com/Fairs-Brussels-Capital-R146-T2-S1.html

http://www.brussels-expo.com/en/events/